« Gare à la rage » en région Centre Val de Loire

Écrit par Communiqué.

En 2017, 66 carnivores domestiques (61 chiens et 5 chats) ont été déclarés auprès des Directions Départementales en charge de la Protection des Populations (DDcsPP) dans la région Centre-Val de Loire, comme n’étant pas en règle au regard des exigences sanitaires liées à leur importation en France, en particulier vis à vis de la rage.

 

Alors que la France est indemne de rage, des cas de cette maladie sont régulièrement détectés chez des carnivores domestiques contaminés à l’étranger. La rage ne se transmet pas d’homme à homme. La contamination de l’homme se fait exclusivement par un animal au moyen de la salive : par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (œil, bouche). La transmission de la maladie est possible 15 jours avant l’apparition des premiers symptômes chez l’animal et jusqu’à la mort de ce dernier. Une fois les symptômes apparus chez l’homme, la rage est toujours mortelle. La rage tue toutes les 10 minutes dans le monde.

Plusieurs cas de rage ont été importés en France ces dernières années, alors que la maladie est absente du territoire national, ce qui n’est pas le cas de très nombreux autres pays. Le ministère de l’agriculture et de l’alimentation mène une campagne de sensibilisation pour rappeler aux voyageurs qu’ils ne doivent pas rapporter d’animaux des pays affectés par la rage :

http://agriculture.gouv.fr/gare-a-la-rage ; www.loiret.gouv.fr/

  • Feuilletez tous nos numéros