Restrictions des usages de l’eau dans le Loiret

Écrit par Communiqué.

L’état des ressources en eau nécessite des mesures de limitation des usages.

Les mesures de débits réalisées fin juillet 2018 montrent que plusieurs cours d’eau du département ont franchi des seuils de sécheresse :

• débit inférieur au seuil d’alerte : Bec d’Able, Bonnée, Loiret-Dhuy et Bezonde

• débit inférieur au seuil d’alerte renforcée : Avenelle-Ethelin, Aveyron et Puiseaux

• débit inférieur au seuil de crise : Ardoux, Cosson, Milleron, Ru de Pont Chevron, Trézée – Ousson, Solin et Vernisson.

 

L’état des cours d’eau concernés par l’arrêté préfectoral du 18 juillet 2018 s’est dégradé. D’autres secteurs sont dorénavant en état de sécheresse. En application du dispositif de gestion de la sécheresse définis par les deux arrêtés cadre du 28 mai 2018, la mise en oeuvre de nouvelles mesures de restriction temporaires s’avère nécessaire et vient renforcer les mesures déjà mises en oeuvre depuis le 18 juillet 2018.

L’ensemble des mesures applicables sont reprises dans deux arrêtés (signés le 6 août) constatant le franchissement des débits seuils et mettant en oeuvre des mesures de limitation provisoires des usages de l’eau. Ces arrêtés sont consultables dans les mairies concernées ou sur Internet (http://www.loiret.gouv.fr/ ou http://propluvia.developpement-durable.gouv.fr).

Pour l’irrigation, des mesures sont prises pour diminuer les prélèvements :

• sur les bassins du Montargois (Bezonde, Solin, Puiseaux, Vernisson), en situation d’alerte : les prélèvements en nappe sont interdits du dimanche 8 h au lundi 8 h, soit 24 h consécutives,

• sur le bassin de l’Aveyron, en situation d’alerte renforcée : les prélèvements en nappe sont interdits du samedi 20 h au lundi 8 h, soit 36 h consécutives,

• sur le bassin du Milleron, en situation de crise : les prélèvements en nappe sont interdits du samedi 8 h au lundi 8 h, soit 48 h consécutives,

• sur le Bec d’Able, la Bonnée, le Loiret et la Bezonde en situation d’alerte, les prélèvements en rivière sont diminués de 20 %,

• sur l’Avenelle, l’Aveyron et le Puiseaux, en situation d’alerte renforcée, les prélèvements en rivière sont diminués de 40 %,

• sur l’Ardoux, le Cosson, le Milleron, le Ru de Pont Chevron, la Trézée, le Solin et le Vernisson, en situation de crise, les prélèvements en rivière sont interdits.

Pour le grand public, les principales mesures portent sur des limitations (alerte) ou interdiction (alerte renforcée, crise) d’arrosage des pelouses, des jardins potagers dans la journée et l’interdiction de remplir les piscines. Le remplissage des étangs est également interdit.

L’attention des collectivités et industriels est également attirée sur les conditions de rejet qui doivent faire l’objet d’une surveillance accrue pour éviter tout impact immédiat sur le cours d’eau et la vie piscicole.

  • Feuilletez tous nos numéros