Dunois le bâtard d’Orléans au cœur de l’Histoire

Écrit par Olivier Rigaud. Publié dans CULTURE

Franck Ferrand - Marie Etchegoyen - Capa Pictures - Europe 1

Vendredi 12 janvier, Franck Ferrand consacrera son émission « Au cœur de l’Histoire », sur la radio Europe 1, à Jean de Dunois. Il plonge en pleine Guerre de Cent ans. Alors que la maison d'Orléans est plus que jamais menacée par les Bourguignons et les Anglais, le jeune « bâtard d'Orléans » en assure, de facto, seul sa défense. Ses dirigeants légitimes en captivité, c'est sur les jeunes épaules de cet enfant illégitime - fils du duc d'Orléans et neveu du roi Charles VI - que repose l'honneur de la maison d'Orléans.

 

Compagnon d'armes de Jeanne d'Arc, brillant chef militaire et fin diplomate, le « bâtard d'Orléans » ne cesse de s'illustrer sur le champ de bataille et d'accumuler les succès par les armes, si bien que le roi lui donnera le titre de « Restaurateur de la Patrie ». 

Avec son invité Xavier Hélary, Franck Ferrand revient sur la carrière époustouflante d'un héros français que l'on connait désormais sous le nom de Jean de Dunois. 

Europe 1 / Émission Au Cœur de l'Histoire consacrée à Jean de Dunois , vendredi 12 janvier 2018

 

Dunois, dit « le bâtard d’Orléans »

Jean d'Orléans, comte de Dunois et Mortain, dit Dunois ou « le bâtard d'Orléans », est un noble et un militaire français né en février 1403 et mort le 24 novembre 1468 au château de Lay, près de Paris. Fils naturel de Louis Ier d'Orléans, le bâtard d'Orléans s'engage dans les rangs des Armagnacs et prend parti pour le roi Charles VII. Il s’est fait surnommer le bâtard car il est le fils illégitime du duc d’Orléans et de Mariette d’Enghien. La pucelle le nommait « mon beau bâtard ».

Lors du siège d'Orléans (1428-1429), en l'absence de ses deux demi-frères, le duc Charles d'Orléans et le comte Jean d'Angoulême, retenus prisonniers des Anglais, Jean le bâtard devient le chef militaire de la maison d'Orléans, rameau de la dynastie royale des Valois. Il s'illustre ainsi en tant que compagnon d'armes de Jeanne d'Arc. Jean d'Orléans obtient par la suite les comtés de Dunois et de Longueville, respectivement en 1439 et 1443. Il demeure connu comme l'un des chefs militaires de la guerre de Cent Ans.

Dunois a notamment livré bataille à Orléans, Jargeau, près de Patay... De 2000 à 2004, le son et lumière de Cléry-Saint-André évoque la formidable épopée d’un compagnon de Jeanne d’Arc. Les spectateurs revivent la fin de la Guerre de Cent ans et la reconstruction du Royaume. Jean de Dunois, distingué « restaurateur de la patrie », est enterré à la basilique de Cléry-Saint-André.

Feuilletez tous nos numéros