Lycée Paul-Gauguin : un réseau intergénérationnel

Écrit par Christophe Doumerg. Publié dans Société

Dans le cadre de leur cursus scolaire, les élèves de seconde Bac Pro Service de proximité et Vie locale (SPVL) du lycée des métiers Paul-Gauguin d’Orléans-La Source, ont participé cette année au projet « Art Générations ». Mené avec le club des séniors de La Source, ce nouveau projet proposait aux lycéens et aux aînés de réaliser quatre œuvres graphiques autour du thème de l’intergénérationnel. Depuis plusieurs semaines, ces derniers se sont retrouvés, au cours des différentes étapes de l’élaboration de leurs œuvres, au sein de l’établissement pour des rencontres régulières de travail et de partage.

Au cours d’un vernissage organisé le 30 mai dernier au lycée, tous les acteurs, jeunes et moins jeunes, du projet affichaient une certaine fierté d’avoir mené à bien une aventure qui témoigne d’une véritable volonté de casser les barrières entre les âges. Bien qu’intimidés par la présence du sénateur Jean-Pierre Sueur, les séniors et les lycéens, réunis autour de leurs œuvres dorénavant visibles, ont témoigné, à travers des petits discours et des mots d’amitiés, du bien fondé d’un travail qui réunit autour d’un but, non seulement les générations, mais aussi de nombreux autres professeurs et membres du personnel du lycée professionnel.  

Jeune retraité de l’université d’Orléans, Dominique ne manque pas d’éloges au sujet de cette expérience : « Nous sommes très heureux d’avoir été sollicités. Ce fut une expérience très réussie. Pour nous les séniors, cela nous fait venir dans des cadres de vie. La relation avec les jeunes s’est très bien déroulée. C’est un apprentissage autant pour eux que pour nous. Je n’aurais jamais pensé apprendre à taguer à 70 ans ! » s’amuse-t-elle en reprenant en écho la conclusion du discours de sa présidente : « Les jeunes ne savent peut-être pas à quel point ils ont besoin de nous mais je peux leur assurer que nous, nous savons à quel point nous avons besoin des jeunes. »

De leurs côtés, devant leurs œuvres,  Malik, Mathieu ou Alexis, racontent la réalisation du projet : « Au début, on ne savait pas trop ce que cela allait donner. C’est en discutant avec les anciens que les sujets sont apparus. Ils nous soutenu à tous les moments … On ne pensait pas que le résultat serait aussi bien… »

Initiatrice du projet, Margaret Missimily-Beraho, professeur STMS du lycée savoure l’instant et espère voir en cette première expérience réussie la réalisation d’un projet à venir plus global : « L’intergénérationnel s’inscrit totalement dans le cursus d’apprentissage de ces élèves. Elargir leur connaissance par le concret permet de mieux prendre conscience de l’importance du sujet. Cette première étape du projet nous encourage à renouveler l’expérience. Mais, j’espère aussi quelle offrira l’occasion de s’élargir à un plus grand nombre. Dans le court terme, j’aimerai constituer autour de cette idée du travailler ensemble  un véritable réseau avec  d’autres établissements, d’autres associations et tous les acteurs locaux disponibles et intéressés au développement de cette idée. »

  • Feuilletez tous nos numéros