Annonce de la fermeture de 5 centres AFPA en Centre-Val de Loire

Écrit par Rédaction Terres de Loire. Publié dans SOCIETE

Réaction de François Bonneau, Président de la Région Centre-Val de Loire, Isabelle Gaudron, vice-Présidente déléguée à la formation professionnelle, et des Présidents de l’ensemble des groupes politiques de l’assemblée régionale :

« Réunis en session plénière, les Conseillers régionaux du Centre-Val de Loire viennent d’apprendre ce matin une très grave nouvelle concernant la présence de l’Agence nationale pour la Formation Professionnelle des Adultes - AFPA dans notre région.

Pas moins de 5 centres de formation sont nommément menacés de fermeture : Issoudun, Châteauroux, Blois, Montargis, Veigné. Des dizaines d’emplois sont concernés.

Cette décision brutale, prise sans concertation avec la Région et les élus locaux, est une aberration totale pour les demandeurs d’emploi, les entreprises et les territoires de notre région.

 

En Centre-Val de Loire, l’AFPA est le premier opérateur régional de formation avec une commande publique de près de 2 000 places par an pour un montant de 14 M€. Elle participe jusqu’à aujourd’hui au maillage de notre territoire pour que chacun puisse se former près de chez lui en lien avec des emplois identifiés,

Remettre en cause l’existence de 5 sites en Centre-Val de Loire, c’est casser notre offre régionale de formation. C’est un coup dur et violent porté à l’emploi alors que nous nous sommes engagés dès cette année, dans le Plan Investissement Compétences où l’AFPA a toute sa place.

Nous nous opposons à ce plan brutal de casse de la formation en Centre-Val de Loire, en contradiction avec la mobilisation régionale pour développer la formation et l’emploi. Notre région est la première de France engagée pour la formation des demandeurs d’emplois.

Nous demandons un moratoire immédiat sur la fermeture des centres d’Issoudun, Châteauroux, Blois, Montargis, Veigné et l’ouverture d’une concertation avec la Région et les élus locaux.

Nous mandatons le Président pour mener toute action de défense de la présence de l’AFPA dans nos territoires pour les demandeurs d’emploi, les entreprises et les territoires de notre région. »

 

« Le CESER dénonce la fermeture envisagée de cinq centres AFPA en Centre-Val de Loire sur les 38 sites amenés à fermer en France. Les sites d’Issoudun, Châteauroux, Blois, Montargis et Veigné sont ainsi concernés.

Le CESER a conscience que la situation financière de l’AFPA est préoccupante, néanmoins il soutient l’idée que l’offre de formation est structurante à l’échelle d’un territoire. Les organismes de proximité sont nécessaires pour former les demandeurs d’emploi afin d’être en adéquation avec les besoins de l’économie locale et de développer des réponses adaptées.

Si nous pensons aux emplois directs impactés et aux emplois indirects sur des territoires pour certains déjà fragilisés, c’est la question du maillage de l’offre régionale de formation qui est posée.

La société civile organisée représentée au CESER rejoint les positions largement exprimées pour dénoncer la brutalité de cette annonce. »

  • Feuilletez tous nos numéros