Terres de Loire : Acteurs Locaux

EDITO 1 : Esquisser une identité locale

Publié dans Bonus Terres de Loire

L'EDITO du numéro 1 de Terres de Loire

ll y a quelques temps, mon fils m’expliquait comment aller jusqu’au bout du monde. Et après ? « Il faut faire attention, sinon, on tombe ! » Sommes-nous au bout du monde ? Après les soubresauts des marchés, les affrontements de la rue, vers quels abîmes risquons-nous de chuter ?
Si Coluche disait en substance que la crise était le quotidien des pauvres, les médias portent en permanence une puissante idée de destruction.

CULTURE : Prenez la route des ateliers !

Publié dans "Coup de projecteur"

La 14e édition du nom les 3 et 4 décembre avec trois artistes.

Dans l'atelier de Capton.

Pascal Jullien se présente volontiers comme un artiste touche-a-tout. Plasticien, peintre et graveur, Pascal est aussi professeur d’arts plastiques. L’artiste s’amuse à parcourir tous les chemins d’expression de l’histoire de l’Art. Son atelier du Dragon, niché au cœur du vieux bourg de La Chapelle-Saint-Mesmin, témoigne de cette diversité intéressante.

CULTURE : Objets de mémoire au CERCIL Orléans

Publié dans "Coup de projecteur"

Fabriqués entre 1941 et 1942 par les internés des camps de Beaune-la-Rolande et de Pithiviers, les objets exposés au Cercil gardent en eux la mémoire de leurs créateurs. Envoyés à des proches comme « souvenirs des camps », cet encrier ou cette poupée tissaient un lien unique et ténu entre des êtres séparés par la cruauté. Précieusement conservés par les familles, ils sont devenus l’ultime trace des disparus d’Auschwitz. A l’image des simples mots d’amour ou d’espoir gravés, ces objets transmettent avec émotion la mémoire des victimes de la Shoah.
Exposition à voir jusqu’au 30 décembre du mardi au dimanche après-midi au 45, rue du Bourdon-Blanc à Orléans. Renseignements au 02 38 42 03 91 ou sur www.cercil.fr

CULTURE : Souvenirs de l'industrie orléanaise

Publié dans "Coup de projecteur"

 

Vinaigre et belles voitures, boîtes de conserve, appareils ménagers. La collégiale Saint-Pierre-le-Puellier à Orléans propose jusqu'au 31 décembre une exposition sur l'activité industrielle de la ville de 1650 à 1950.

Des montagnes de couvertures Rime et Renard, des fûts de vinaigre Dessaux et surtout Martin Pouret, en activité depuis 1797, ou des appareils ménagers Thermor qui prendraient la route vers Paris à bord d’une automobile Delaugère et Clayette. A quelques anachronismes près, c’est une petite partie des produits qui ont marqué la vie industrielle d’Orléans depuis 1650. Depuis novembre, la ville propose de découvrir « L’industrie à Orléans, 1650 – 1950 » sous les voutes de la collégiale Saint-Pierre-le-Puellier. De la manufacture des tabacs aux conserves, via l’alimentaire et la mécanique, tout y passe.

 

THÉÂTRE : L'Enfant-Roi, création de la Balle Rouge

Publié dans Web TV

Extraits de l'Enfant Roi - production La Balle Rouge. Théâtre d'objets pour 2 manipulateurs et 5 musiciens. Scénario : Denis Garénaux et Franck Jublot / Mise en scène : F. Jublot / objets et décors : D. Garénaux. Composition musicale : Jacques Trupin. Avec : Jacques Trupin (bandonéon), Pauline Dhuisme et Muriel Raynaud (violons), Olivier Dams (alto), Marie-Ange Wachter (violoncelle).

TERRES DE LOIRE : Naissance d'un magazine

Publié dans Web TV

Nouveau magazine distribué gratuitement, Terres de Loire est né sur les presses de l'imprimerie Prévost Offset à Orléans le 24 novembre 2011. Le mensuel créé et dirigé par deux professionnels, Olivier Rigaud, associé à Christophe Doumerg, se propose de traiter trois thématiques : culture, nature et vie locale. Il sera à disposition dans le Val de Loire entre Beaugency et Châteauneuf-sur-Loire, en passant par l'agglomération d'Orléans et La Ferté-Saint-Aubin.

La Robe, une pièce de haute couture

Publié dans Arts & spectacles

Jetez cinq objets dans un sac à main, secouez le tout et vous obtenez l’idée de départ de La Robe, dernière création de Poupette et Compagnie, troupe de théâtre de Sandillon. Céline Larrigaldie pense « que l’on tient là une jolie chose, une histoire qui parle à tout le monde. » La Robe traite en effet de la filiation mère-fille et de la nécessité de connaître ses origines et son histoire pour mieux se construire. Bénéficiant de l’aide à la création de la région Centre, la pièce a vu le jour en 2010. Le public s’est montré pour le moins enthousiaste.
Les auteures et actrices ambitionnent désormais de la jouer en région parisienne.

Feuilletez tous nos numéros