CULTURE : FESTIVALS EN RÉGION : Grand U à Saint-Jean-de-la-Ruelle

Publié dans Fêtes & loisirs

Le Grand Unisson de Saint-Jean-de-la-Ruelle les 14, 15 et 16 juin.

Un festival marqué, cette année, par une météo vraiment peu conciliante. Le temps pluvieux n'a cependant pas freiné l'enthousiasme des spectateurs, des organisateurs et des groupes participants.

{besps}DiaporamaGrandUfinal{/besps}

Crédit photos : Fleur Chandler

Vendredi soir : de la grande scène aux plus petites, les groupes ont, malgré des conditions climatiques difficiles, assuré le spectacle, avec philosophie. Un enthousiasme communicatif qui fait le succès de ce rendez-vous musical de Saint-Jean-de-la-Ruelle.

Sur le superbe site du stade, parfaitement aménagé, de la grande scène aux petites estrades en passant par les tentes qui abritaient des associations locales, tous les acteurs de cette fête de la musique avant l'heure, ont montré la même envie de partager le goût de la musique. Une bonne humeur partagée par Alain Vallarsa, responsable de l'évènement :"La pluie, c'est le seul élément sur lequel on ne peut agir. C'est comme cela, on n'y peut rien. Pour le reste, nous restons très satisfaits de cette nouvelle édition. De bons groupes, de la bonne musique pour un spectacle entièrement gratuit, jeune et populaire... Rendez-vous l'année prochaine !"

Le Grand Unisson de Saint Jean de la Ruelle à la Une du numéro de juin de Terres de Loire :

Grand U : gratuit, précieux

Saint-Jean-de-la-Ruelle offre mi-juin un festival pour tous.

Passion de la musique et volonté de partage, voilà ce qui semble avoir guidé les créateurs du Grand Unisson à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Il aura lieu cette année les 14, 15 et 16 juin. Parmi eux, Alain Vallarsa, directeur artistique du festival. Avec son association « Musique Fusion » et le maire actuel Christophe Chaillou, ils lancent la première édition en 1990. Eclatée en six scènes à travers le centre ville, chacune étant managée par des associations locales, la manifestation ne perd pas de temps. « Sax Avenue » ou « Jazz à tout va » sont là et font danser les Stéoruellans.

Enthousiasme formidable
« Au-début, se souvient Alain Vallarsa, ça se passait juste avant la Fête de la musique pour éviter la concurrence d’Orléans. Mais, c’est vite devenu très populaire, il y a eu un enthousiasme formidable, dans le monde associatif notamment ».
Gratuité, qualité et convivialité : comment résister ? Il a donc fallu municipaliser l’événement « pour couvrir des besoins de plus en plus importants. Structure, plateforme technique, médiatisation, régie générale, restauration, sécurité... » Le Grand U attire en effet 10 à 12 000 personnes et nécessite une logistique à toute épreuve !
Scène danse, scène chorales, scène classique, les associations y amènent leur propre plateau artistique, dans le respect de l’esprit originel : « Faire découvrir de vrais artistes. Cette année, ce sont surtout des groupes issus du live. Alain Vallarsa promet ainsi un retour aux fondamentaux avec Boulevard des airs, et sa fusion festive qui fait bouger le public ; la Fanfare en pétard ; FM Laeti, dans la veine d’Irma ; et des jeunes talents d’Orléans et Paris qui mériteraient la grande scène comme Pierre Dorenlot ou Zinnya. »
Une grande scène qui place les artistes face à 6 000 personnes en façade, et qui a été foulée par quelques grands noms, comme De Palmas ou Amel Bent. On en a déjà des frissons sur la peau...

Olivier Rigaud

>> Le programme complet ici.

Feuilletez tous nos numéros